Aller au contenu principal
Rechercher

Notre histoire

ExxonMobil est l'une des rares entreprises modernes déjà en activité au dix-neuvième siècle. Au Benelux, les racines de l'organisation actuelle se trouvent à Anvers et à Rotterdam ainsi qu'aux Etats-Unis, où John D. Rockefeller avait créé en 1882 la Standard Oil Company, le prédécesseur juridique de l'actuel ExxonMobil. Trois firmes commerciales, Horstmann & Co. à Rotterdam ainsi que Fréderic Speth & Co. et Graf & Maquinay à Anvers importaient à l'époque du pétrole lampant de la Standard Oil via la firme Stursberg, un intermédiaire d'affaires. Le 11 mars 1891, ces cinq entreprises créaient une nouvelle association, l'American Petroleum Company (APC), qui possédait un bureau à Anvers et à Rotterdam. Les trois firmes d'importation mettaient en commun leurs pétroliers, leurs installations de stockage et leurs bureaux. Le capital de départ s'élevait à cinq millions de florins. Il y avait au total 100 actions, dont la Standard Oil Company ne possédait d'ailleurs pas la majorité. La firme employait 20 personnes.

Sa date de création fait d'ExxonMobil la plus ancienne compagnie pétrolière du Benelux opérant actuellement encore sur le marché local.

En 1911, la Cour Suprême américaine ordonnait la division du monopole de Rockefeller. De ce fait, plusieurs Standard Oils ont été créées. L'une d'entre elles, la Standard Oil of New Jersey (ou Jersey Standard), a poursuivi les activités d'APC au Benelux. Durant trois décennies, APC restera une société du Benelux (à partir de 1902, des produits pétroliers étaient également vendus au Luxembourg). En 1920, les filiales néerlandaises et belgo-luxembourgeoises de Jersey Standard ont suivi chacune leur chemin. Cette situation s'est poursuivie jusqu'à la moitié des années quatre-vingt, lorsque les organisations Esso Belgium, Esso Nederland et Esso Luxembourg ont été réunies.

Un autre successeur de la Standard Oil Company, la Standard Oil of New York ou SOCONY, s'est retrouvé quelques décennies plus tard également au Benelux sous le nom de Mobil Oil. La fusion entre Esso (Exxon aux Etats-Unis) et Mobil en ExxonMobil au mois de décembre 1999 a donc à nouveau réuni deux importants héritiers de l'empire pétrolier de Rockefeller.

Fermer