Fracturation hydraulique : protéger les communautés et l’environnement

Tout au long du cycle de vie du pétrole et du gaz naturel non conventionnels, de l’exploration au démantèlement, des mesures sont prises afin de minimiser les nuisances pour les communautés et de protéger l’environnement.

Article

DANS CET ARTICLE

Fracturation hydraulique : protéger les communautés et l’environnement

Responsabilité environnementale

Protection de la communauté

Pour minimiser les perturbations du trafic, les camions utilisés pour transporter les équipements et les fluides de fracturation hydraulique doivent utiliser des parcours désignés pendant des heures précises de la journée et de la semaine. Bien que les niveaux sonores du site soient faibles, des barrières acoustiques peuvent être installées autour du périmètre de la zone pour réduire davantage les niveaux de nuisances sonores. Lorsqu’un puits de pétrole ou de gaz naturel non conventionnel est en cours de production, aucun son ne peut être détecté au niveau de l’opération.

Protection des eaux souterraines

La fracturation hydraulique se produit bien en dessous de l’aquifère d’eau souterraine. Les eaux souterraines sont protégées par des milliers de mètres de roches imperméables et par une conception de tubage des puits constituée de plusieurs couches de corps en acier et de ciment à des fins d’isolation. Les multiples couches de roche imperméable situées entre l’approvisionnement en eau et les roches gazéifères assurent que les fracturations n’atteignent pas l’aquifère d’eau souterraine.

Protection du paysage

Des sources pérennes de pétrole et de gaz naturel non conventionnelles peuvent parfois se trouver dans des petites zones isolées à quelques mètres les unes des autres. Au stade du forage, un puits vertical est généralement foré à 1,6 à 2,4 km en dessous de la surface. Plusieurs déviations horizontales peuvent être forées pour atteindre des réservoirs cibles différents.

Le forage horizontal a entraîné le développement d’une technologie de plate-forme multi-puits qui permet à un site de forage d’inclure plusieurs puits producteurs qui peuvent accéder à des réservoirs à une distance de 2,4 km maximum du puits vertical. Au lieu d’avoir des plates-formes à puits unique réparties dans la communauté, les plates-formes multi-puits peuvent considérablement limiter l’impact de la surface.

Mesures de sécurité

La sécurité des personnes, des communautés et de l’environnement est la priorité principale de toutes les entreprises et autorités responsables qui développent les ressources de gaz non conventionnelles.

Lorsqu’un site de forage est identifié, un engagement communautaire est effectué et des informations sont recueillies sur les lois, les réglementations, les permis et les codes applicables, et des évaluations de l’impact environnemental sont réalisées pour identifier et résoudre tout conflit éventuel. Toutes les activités de développement et de production incluent des politiques, des normes et des pratiques bien définies et éprouvées pour garantir des opérations sûres et respectueuses de l’environnement.

Lors d’un projet de développement non conventionnel, l’activité la plus intense se produit lors du forage, qui dure normalement entre quatre et six semaines. Pendant cette période, les camions effectuent des allers-retours vers le site et des machines sont utilisées pour forer des puits jusqu’à une profondeur type de 1,6 à 3,2 km ou plus en dessous de la surface.

Le processus de fracturation lui-même dure généralement seulement pendant quelques jours. Lorsque le forage et la fracturation sont terminés et qu’il y a un écoulement de gaz naturel, il y a très peu de bruit au niveau de la tête du puits producteur. Cet état de choses ne changera pas pendant le reste de la production, normalement environ 20 à 30 ans.